Africa's voice
Le 22 Oct 2021

Des réseaux informels, aux holdings ultra structurés, en passant par des groupes industriels, de BTP, d’agro-alimentaire ou de transformations, le business made in and by Africa, pèse quelques centaines de milliards de dollars chaque année et est supporté par des figures d’affaires, devenus des icones pour leurs concitoyens et des sérieux compétiteurs pour le reste du monde.

Les sociétés africaines sont en marche, la consommation se transforme radicalement à travers l’accès aux nouvelles technologies, les influences se diversifient s’affranchissant des schémas occidentales, l’urbanisation devient une réalité, et les investissements étrangers ne cessent d’augmenter, preuves qu’il y a des opportunités pour tous et par tous! 

La Côte d’Ivoire, le Cameroun, l’Éthiopie et l’Ouganda figurent parmi les marchés dont l’expansion est la plus forte et de grandes économies comme celles du Nigeria, de l’Afrique du Sud, du Maroc et de l’Egypte maintiennent leurs bonnes performances.

Incontestablement, ces prouesses ne sont pas forcément du fait des investissements étrangers. En effet, chacun de ses pays compte un certain nombre d’hommes d’affaires, qui ont réussi à s’imposer dans leurs catégories. Les plus audacieux se sont lancés dans des opérations plus risquées et plus exigeantes en capital et qui ont apportés de réelles innovations sur le marché, voire, provoqué des changements improbables de comportements .

Vous souhaitez aller la rencontre de l’Afrique ? Pensez plutôt long terme et envisagez des stratégies d’accès à plusieurs scénarii tenant compte des contextes, risques et des avantages, car somme-toute, ces difficultés peuvent se révéler être de réelles opportunités en termes d’innovation, étant donné le potentiel de croissance du continent. 

Sucess Stories :

M-PESA a créé la révolution Mobile Banking en Afrique

La plateforme de services financiers M-PESA issue d’une joint-venture entre les opérateurs Vodacom et Safaricom, est leader de l’écosystème fintech en Afrique.

Huit mois après son lancement sur le marché kenyan, elle comptait déjà 1 millions d’utilisateurs, 15 années plus tard, elle a dépassé les 50 millions d’utilisateurs mensuels actifs dans son pays ainsi qu’en Tanzanie, au Mozambique, la RDC, le Lesotho, le Ghana et l’Egypte.

Sa recette est « simple » : permettre à toute personne disposant d’un téléphone portable d’envoyer de l’argent rapidement et simplement.

Aujourd’hui son modèle est entrain de migrer vers une super app qui permettra à ses clients de voyager, commander une course, manger, payer une course…

IROKO TV, exporte le cinéma Africain en dehors du continent.

Jason Nioku fait partie des principaux innovateurs en technologie du Nigeria. Sa plateforme Iroko TV, lancée en 2011, regroupe des millions d’utilisateurs actifs en Afrique, et partout dans le monde. Elle leur propose un service de streaming de contenu divertissants africains, tout droit venus de Nollywood.

Les utilisateurs bénéficient des programmes de IrokoTV disponibles en téléchargement sur une application mobile et accessible sur téléphone et sur une tablette.

Après quelques années sur le marché africain, voilà que la plateforme décide de s’introduire à la bourse de Londres en levant des fonds jusqu’à 100 millions de dollars et oriente désormais son business vers la diaspora africaine, avec qui elle réalise plus de 80% de ses revenus.

INDOMI, la fabuleuse histoire des nouilles au Nigéria

C’est l’histoire d’un investisseur indonésien qui a décidé de se lancer dans les nouilles, au Nigéria, il y a 25 ans.  

À la clé, un paquet de nouilles instantanées et un savant mix de stratégies marketing, communication et distribution.

Le businessman a tout simplement réussi à reconsidérer les habitudes alimentaires du pays le plus peuplé d’Afrique. Son secret : un produit accessible et marqueté pour ses qualités nutritionnelles auprès des enfants et des mamans.

Aujourd’hui, quand les Nigériens parlent des nouilles Indomi, ils les décrivent comme un produit qui leur donne la force et la forme.